Lutter naturellement contre les parasites intestinaux

Il existe différentes méthodes naturelles efficaces et sûres, visant à lutter contre les parasites intestinaux. Nous allons aborder ici l'importance de privilégier autant que possible, les produits naturels plutôt que chimiques. La liste des  recettes proposées n'est pas longue, afin de privilégier les remèdes vraiment fiables, efficaces et sans danger pour le chien.

Attention, certains aliments ou compléments peuvent être administrés au chien sans risque, sans qu'il en soit forcément de même pour le chat ou le furet. Nous ne parlons ici que du chien. En ce qui concerne la dirofilariose cardiopulmonaire (vers du cœur) qui infeste les poumons, le cœur droit, et le système sanguin, elle est encore rare en France, mis à part certaines régions du sud , les Dom-Tom et la Corse, où des cas sont fréquemment rapportés, mais on commence à observer de plus en plus de cas sur le territoire.

Nous n' aborderons pas ce sujet ici mais dans un article dédié. 

A Propos Des Vermifuges Chimiques

Les vermifuges chimiques

 

Les vermifuges chimiques sont des neurotoxiques qui ont pour but d'empoisonner les parasites intestinaux et pulmonaires.

Les poisons qu'ils contiennent surmènent et malmènent grandement les organes d'élimination: Le foie et les reins, la peau, les intestins, mais potentiellement les poumons qui éliminent des déchets solides par les glaires.

Il n'est pas rare que des vermifuges soient vendus à l'unité, sans la notice, nous privant ainsi d'informations sur la composition, les interactions dangereuses, la liste des effets secondaires, parfois importants avec certaines molécules.

 

Peu de personnes donneraient à leurs enfants des médicaments sans en connaître les dangers potentiels.

Pourquoi le ferions-nous avec nos chiens?

 

La consommation prolongée de vermifuges chimiques altère le microbiote intestinal, fragilise le système immunitaire, intoxique et épuise les organes, réduisant ainsi les défenses naturelles du chien face à une future infestation parasitaire.

Cette dysbiose entraîne d'ailleurs de nombreux problèmes de santé, ce que nous verrons dans un article dédié au microbiote.

Les animaux allergiques sont particulièrement fragilisés et doivent à tout prix être mis à l'abris de ces substances. 

Malheureusement, certains vétérinaires recommandent l'utilisation de ces vermifuges chimiques, à titre préventif, plusieurs fois par an,

voire plusieurs fois par mois chez les chiots. Autrement dit, nous traitons chimiquement nos chiens contre des vers qu'ils n'ont peut-être pas. 

Les chiots constamment vermifugés ne sont jamais confrontés aux oeufs de vers, ce qui les rend plus vulnérables du fait que leur système immunitaire n'est pas suffisamment entraîné contre les attaques. 

Afin d'éviter la consommation inutile de vermifuges chimiques, il est tout à fait possible et judicieux de procéder à une analyse des selles en cas de suspicion, plutôt que d'empoisonner le chien, « à titre préventif. »

L'importance d'une alimentation de qualité

La nourriture industrielle VS la viande crue

 

Contrairement aux idées reçues, les risques d'infestation parasitaire sévère est plus important chez le chien nourri aux croquettes que chez le chien consommant de la viande crue. Surtout pour le Taenia.

En effet, la flore intestinale du chien nourri à la viande crue est bien plus riche, aggressive, et apte à se défendre. Elle permet à elle seule de lutter efficacement contre une infestation légère.

De plus, certains parasites se nourrissent de glucides, (hydrates de carbone) présents en grande quantité dans la nourriture industrielle comme les croquettes (ex : l'amidon contenu dans les céréales , la patate douce, les pois, les pommes de terre... ) Le PH du chien nourri avec des aliments industriels est aussi beaucoup plus acide, ce qui crée un climat idéal pour la propagation du parasite. 

Si vous nourrissez votre chien au BARF, une congélation de la viande durant deux semaines avant consommation détruira les éventuels ténias.

Pour avoir des informations objectives concernant la nourriture adaptée au chien, il vaut mieux ne pas demander conseil aux revendeurs de croquettes, même dites "médicalisées". Ne vous fiez pas non plus aux études financées par les lobbys tels que Nestlé Purina.

Il n'est pas dans leur l'intérêt de vous dire la vérité.

Vous trouverez à la fin de cet article, des liens vers des documentaires, livres et études fiables, traitant de ce sujet de façon objective. 

Prévenir plutôt que guérir

Oui, mais pas en administrant régulièrement et inutilement des cocktails de poisons.

La meilleure façon de prévenir une infestation parasitaire majeure passe par un corps sain, qui sera bien plus enclin à lutter efficacement contre des hôtes indésirables.

Un bon microbiote intestinal offre un système immunitaire solide, et donc de bonnes défenses.

La nourriture industrielle, les neurotoxiques (vermifuges, pipettes...), les antibiotiques, la sur-vaccination (métaux lourds)... Agressent fortement cet écosystème bactérien. 

Il est tout à fait possible d'éviter naturellement les piqures de puces pouvant transmettre des parasites intestinaux.

Antiparasitaires Naturels

Bien qu' il faille se méfier de l'abus de traitements chimiques, sans toutefois les bannir en cas de réelle nécessité, accorder du crédit à toutes les recettes naturelles miracles vantées sur le net ne semble pas plus sage.

Les plantes peuvent également avoir des effets secondaires, être nocives dans certains cas, ou être tout simplement inefficaces, provoquant ainsi une aggravation de l'état de santé du chien, faute de soins adaptés.

 

C'est pourquoi la liste de traitements naturels proposée ici n'est pas très riche, mais leurs effets sont démontrés, et dans le respect de la posologie, les dangers moindres ou inexistants. 

Ceci ne signifie pas que les remèdes naturels non cités ici sont nocifs ou inefficaces, mais comme avec les traitements chimiques, il vaut mieux savoir à quoi on a affaire, avant d'en administrer à nos chiens ou de les conseiller. 

Certains autres remèdes naturels ont été testés et validés lors d' études publiées dans des revues dites "prédatrices", que l'on peut retrouver librement sur les sites d'éditeurs douteux (MDPI par exemple).

Comme les études fiables et trompeuses s'y côtoient, on ne peut s'y fier. J'ai donc préféré ne pas les inclure à la liste ci-dessous.

L'ail contre les vers ronds et la giardiose

L'ail est un anthelminthique naturel contre les vers ronds (nématodes) et la giardiose.

 

Il agit :

-Au stade larvaire et mature du parasite. (Oeufs tués, mobilité , développement et fertilité des parasites altérés)

-Sur le système immunitaire, lui permettant de mieux combattre les parasites. (taux sériques)

-Sur les granulomes formés dans les tissus à cause de l'infestation parasitaire. (Quantité et taille)

 

L'alliicine contenue dans l'ail n'est toxique qu'à partir de 5 grammes par kilo du chien.

Il faudrait qu'il en avale des quantités considérables pour être intoxiqué.

 

Dans quels cas ne pas administrer d'ail :

-Aux femelles en fin de gestation ou allaitantes, car l'ail altère le goût du lait.

-Aux chiots de moins de 4 mois. Leurs globules rouges ne se forment que vers 6/8semaines, et de façon progressive .

-Aux chiens présentant une anomalie des globules rouges comme l'anémie,

-Aux races prédisposées aux anomalies des globules rouges comme le Shiba Inu et l'Akita Inu.

-Les deux semaines précédant une intervention chirurgicale, à cause de ses effets anticoagulants. 

-Aux chiens atteints d'une maladie auto-immune, à cause de ses effets sur le système immunitaire.

 

Il faudra donner l'ail frais et cru car la chaleur inhibe l' alliinase, l'enzyme qui aide à lutter contre les parasites. 

Choisissez un ail bio, de proximité et de saison. Ceci afin d'éviter les métaux lourds, les traitements chimiques, les blanchiments, les aulx vieux dont la qualité serait altérée...

Si vous préférez utiliser des gélules d'ail en poudre, il ne devrait pas être séché à plus de 65°.

L' enrobage devrait être gastrorésistant afin que l'acidité de l'estomac n'altère pas l' alliinase et que la prise soit efficace dans l'intestin.

 

Posologie :

Environ une cuillère à café d'ail écrasé pour 15 kilos de poids du chien, en cure d'une semaine au début de chaque saison.

Certains l'utilisent à peu près 6 jours sur 7, avec une pause d'une semaine par mois, entre autres pour ses effets répulsifs contre les puces.          Pour ma part, je préfère l'utiliser en cure.  

Ecrasez l'ail pour mettre en contact l' alliine et l' alliinase.

L' alliinase convertira ainsi l' alliine en allicine, qui a un effet antiparasitaire.

Laissez reposer 15 minutes.

Ajoutez à la ration du chien.

Les Graines de Courge contre les vers plats

Les graines de courge concassées ou moulues sont utilisées comme taenifuge.

En effet, la cucurbitine qu'elles contiennent paralyse le ténia, et provoque son expulsion.

 

Attention :

Ne récoltez surtout pas les graines contenues dans les courges d'ornement (et ne consommez pas ces courges).

Celles-ci ne sont pas forcément comestibles et présentent un risque de toxicité. Il en va de même pour les espèces hybrides ou sauvages.

Choisissez des graines bio de cucurbita maxima (potiron) riches en cucurbitacine, ou cucurbita pepo ( courgette , pâtisson, citrouille vraie …) aux valeurs nutritives élevées, efficaces et sans danger.

 

Posologie :

-1 cuillère à soupe par 10 kilos de poids du chien.

-Concassez les graines

-Ajoutez-les à la ration alimentaire, et servez immédiatement votre chien afin que la cucurbitine ne soit pas altérée au contact de l'air.

-Vous pouvez également congeler des portions.

-A administrer trois fois par jour pendant une semaine.

La carotte 

Coupées grossièrement, et crues:

Sous cette forme, elles ne sont pas digérées et entraînent avec elles des œufs et vers endormis par les vermifuges lors de l'élimination des selles.

On peut simplement donner une carotte entière au chien,lui offrant ainsi une activité masticatoire bonne pour la santé bucco-dentaire.

En plus de nettoyer les dents, les activités masticatoires aident à réduire le stress qui est plus élevé lorsque le chien rencontre des problèmes de santé, des douleurs, et donc, lors d' une infestation parasitaire gênante. 

 

Cuites et mixées, en purée ou soupe:

Les parasites intestinaux ont un impact négatif sur l'absorption de la Vitamine A. La muqueuse digestive et le système immunitaire s'en trouvent  fragilisés, ne peuvent plus se défendre efficacement contre les attaques, et nous entrons dans le cercle vicieux. 

Les carottes sont riches en bêta-carotène, qui une fois absorbé, est transformé dans le foie en Vitamine A. La consommation de carottes aide ainsi à rétablir le bon fonctionnement des défenses naturelles, permettant au corps de lutter contre les parasites. 

Il est préférable dans ce cas de les donner cuites et mélangées à un peu de matière grasse puisque le bêta-carotène est plus disponible sous cette forme, et liposoluble.  Un peu d'huile de Colza bio apportera des omega3. 

Troubles digestifs: Cuites ou crues?

Grâce aux fibres qu'elles contiennent, les carottes aident à lutter contre la constipation lorsqu'elles sont crues.

Cuites, elles permettent dans ce cas, de limiter les diarrhées souvent liées à une infestation parasitaire, car leurs fibres présentent alors un fort pouvoir de rétention d'eau.

Posologie:

Environ 25 grammes par jour par kilo du chien. 

Précautions:

D'après les récentes études, il semblerait que le sucre présent dans les carottes soit sans impact significatif sur le taux d'insuline. 

L'index glycémique est de 16 pour la carotte crue et 47 pour la carotte cuite, ce qui ne provoque pas une augmentation forte et rapide du taux de sucre dans le sang. 

Kitaverm

kitaverm.jpg

Il existe un vermifuge phytothérapique distribué par les laboratoires Demeter : Kitaverm.

Ce vermifuge naturel réputé efficace contient entre autres des pépins de courge. L'opacité du flacon permet aux molécules de conserver leurs propriétés. 

Composition: 

Extrait de pépin de courge, armoise, écorce de grenadier, pyrèthre, arbre à thé, thym.

Posologie:

1 cuillère à café pour 10 kilos de poids du chien